Maladie, somatisation, quand le corps souffre…

QUAND LES MAUX REMPLACENT LES MOTS…..

medocs

Maladie

L’annonce d’un diagnostic d’une maladie grave est souvent vécue comme un choc pour le malade, mais également pour ses proches.

Dans les jours ou les semaines qui suivent, le malade et son entourage  peuvent éprouver des émotions contradictoires : colère, sentiment d’injustice, peur, désespoir, impuissance, parfois même des idées noires peuvent apparaître…

A ce moment là, être accompagné(e) avec bienveillance, par un thérapeute, peut faire vraiment une différence.

Que peut apporter un soutien psychologique?

Celui-ci peut favoriser l’expression des émotions et prévenir ainsi un éventuel passage à l’acte,

L’EMDR (voir onglet) peut permettre de dépasser l’ébranlement ressenti au moment de l’annonce de la maladie. Pour certain(e), c’est comme si toute leur vie s’écroulait, alors que cela peut être une autre étape de la vie qui commence et qui peut  faire découvrir des aspects de soi même insoupçonnés.

La méthode Simonton, permet également d’apprendre à utiliser ses ressources personnelles pour faire face à la maladie, en complément bien sûr des traitements préconisés par le médecin ; cette approche peut permettre aussi d’atténuer les effets secondaires désagréables du traitement par chimiothérapie…

Somatisation

Sous la forme de migraines, maux de ventre, d’estomac, problèmes de peau, de vessie, le corps s’exprime…

Le corps est souvent la soupape qui permet d’exprimer un malaise, une fatigue, un stress passager.C’est un signal d’alarme qui nous incite à la détente, au repos, à une meilleure prise en compte de nos besoins. C’est tout à fait bénéfique pour nous que d’écouter ce « rappel à l’ordre  » donné par notre organisme.

Cependant, la douleur peut devenir plus insistante, indiquant un malaise plus profond, une angoisse enfouie, ou une souffrance liée à un deuil non résolu ou encore associée à une situation qui a été éprouvante ou qui l’est actuellement.

La thérapie va faciliter la prise de conscience et la mise en mots de cette souffrance, avec la libération des émotions qui  y sont rattachées, ce qui va entraîner la disparition du symptôme, parfois en quelques séances.

Je vous invite à consulter les sites des thérapeutes avec qui je suis en lien, sur lesquels vous trouverez des informations pertinentes :

Isabelle FILLIOZAT, qui a écrit de nombreux ouvrages que je vous encourage à découvrir www. filliozat.net

Delphine LEFAVRAIS    www.delphinelefavrais.fr
Catherine LOCATELLI  www.catherinelocatelli.fr